AS Rome-Real Madrid (0-2): Lucas Vazquez double la mise! (view)



[ad_1]

Triple tenant du titre contre demi-finaliste de la saison dernière, qualification et première place du groupe G de la Ligue des Champions en jeu, le tout devant 60.000 spectateurs: le match AS Rome-Real Madrid de ce soir (DIRECT SUR CLUB RTL et RTL PLAY) est une belle mais paradoxale affiche, qui oppose aussi deux équipes piteusement battues ce week-end.

REGARDEZ LE MATCH IN DIRECT

I direct commented:

54e: depuis l'ouverture du score, les Romains semblent quelque peu assommés et éprouvent des difficultés à réagir.

47e, BUT DU REAL MADRID (0-1): suite à un dégagement catastrophique d'Olsen, Bale est entré en possession du ballon dans la surface et, d'un tir du pied gauche, la star galloise a ouvert le score.

MY-TEMPS

45e: après avoir récupéré le ballon près du point de corner, Zaniolo a centré vers Cengiz, esseulé au petit rectangle. Mais l'international turc n'a pas pu en profiter et a raté une énorme occasion.

37e: servi dans l'axe à l'entrée du grand rectangle, Modric a enroulé sa frappe qui est passée un bon mètre au-dessus du but.

33e: les Romains ont mis le feu dans la défense du Real Madrid avec plusieurs occasions en quelques secondes dont une frappe lointaine et puissante de Kolarov, qui n'a pas trouvé le cadre.

32e: énorme occasion pour l'AS Rome! Suite à un corner, le défenseur français Varane a dégagé le cuir in extremis dans le petit rectangle. Manolas était à deux doigts de pouvoir reprendre le ballon et d'ouvrir le score.

20e: a good center of Bale depuis le flanc gauche and trouvé Vazquez dans le grand rectangle. I began to drove, with thousands of terrain espagnol a fixé they are défenseur avant de servir Modric dans l'ax. In très bonne position, l'international croate a vu sa frappe être contrée en corner.

16e: Parti dans le dos de la défense madrilène, le Romain Cengiz a déboulé sur le flanc droit avant de centrer en direction d'El Shaarawy, qui a glissé dans le petit rectangle au plus mauvais moment, et n'a pas pu explo ballon.

15e: les deux équipes se neutralisent et ne prennent aucun risque. Pas encore d'occasion de but à se mettre sous la dent.

6e: les joueurs de la Louve ont réagi en se montrant davantage présents dans les duels.

3e: le Real Madrid a la pression en la défense romaine dès les premiers instants du match.

1e: les joueurs de l'AS Rome ont donné le coup d'envoi de la rencontre!


L'avant-match

S'il y en a un, le vainqueur du duel attendu au Stade Olympique, sera qualifié à coup sûr pour les 8e de finale. S'il s'impose, le Real sera même assuré de la première place du groupe.

Difficile dans ces conditions de penser que le match met aux prises deux équipes souffrantes, ou au mieux convalescentes. Et pourtant.

Samedi, with Real to beat the 3-0 bat Eibar, a three-year-old club that decides to leave the Liga qu'en 2014. La Roma de son côté est tombée sur la pelouse de l'Udinese (1-0) , who has restored the payment of six months on six occasions and one match.

"Demain, ce sont deux équipes malades qui vont s'affronter. A armes égales, si ce n'est qu'ils (le Real) sont champions d'Europe", a déclaré lundi en conférence de presse l'entraîneur romain, Eusebio Di Francesco.

Le pedigree du Real Madrid est d'ailleurs peut-être la meilleure nouvelle qui soit pour le club giallorosso, seulement 7e de Serie A et qui peine plus que tout contre les "petits", avec le terrible bilan de sept points pris cette saison contre les six derniers du classement.

Au contraire, le club de la capitale italienne a souvent été bien plus convaincant ces derniers mois face à des grands noms en Ligue des champions, comme lors des succès obtenus face à Chelsea (3-0) ou Barcelone (3-0) la saison dernière. Un match d'ailleurs arbitré comme celui de mardi par le Français Clément Turpin.

Alors that Rome are pioneering the saison depuis 2011-12 quand Luis Enrique était aux commandes, Di Francesco, who will be private of son meilleur joueur actuel, Lorenzo Pellegrini, doit tout de même trouver des solutions.

Ramos sous surveillance

Il sera peut-être inspiré par l'hommage rendu avant le match à Francesco Totti, qui intègre le "Hall of Fame" du club romain et fera à cette occasion ses premiers pas sur la pelouse de l'Olimpico depuis son dernier match le 28 2017.

Le "Roi de Rome" a désormais 42 ans, mais certains tifosi pensent le plus sérieusement du monde qu'il pourrait encore faire du bien à une équipe dont les attaquants ne marquent pas.

Côté Real, qui s'était imposé 3-0 à l'aller fin septembre, à une époque où tout tournait rond, c'est plutôt la défense qui inquiète, avec 19 buts encaissés en 13 matches de championnat.

La sévère rechute de samedi à Eibar interroge aussi sur "l'effet Santiago Solari", le nouvel entraîneur, qui avait remporté ses quatre premiers matches après avoir remplacé Julen Lopetegui.

"It gave to Eibar a été a coup de massue", to discover with technicien argentin lundi in conférence de presse.

"On doit maintenant faire un match tel qu'on les fait toujours en Ligue des champions et être à la hauteur de notre histoire dans cette compétition. C'est à la fois facile et difficile", a-t-il ajouté.

Alors qu'il cherche à stabiliser son équipe, Solari reste privé de Casemiro, pas le plus brillant des éléments à sa disposition, mais pas le plus facile à remplacer non plus.

Il doit aussi composer avec le début de saison moyen de son capitaine Sergio Ramos, qui plus est épinglé la semaine dernière par les "Football Leaks" pour un contrôle antidopage anormal.

Très médiocre contre Eibar, Ramos a tout de même reçu l'hommage d'Edin Dzeko, qui aurait dû être son adversaire direct mardi, mais qui est finalement très incertain à cause d'un problème musculaire ressenti lundi à l'entraînement.

Sur le réseau social Reddit, l'avant-center bosnien a expliqué que l'Espagnol était "tout en haut de la liste des meilleurs défenseurs" affrontés lors de sa carrière.

La composition des équipes

Real Madrid: Courtois, Carvajal, Ramos, Varane, Marcelo, Kroos, Modric, Llorente, Lucas Vazquez, Bale et Benzema.

AS Rome: Olsen, Florenzi, Manolas, Fazio, Kolarov, Nzonzi, Cristante, Cengiz, Zaniolo, El Shaarawy et Schick.

[ad_2]
Source link